FR

PAKISTAN Le gouvernement Imran Khan accroît la répression contre les travailleurs !

2019-05-20

Les syndiqués de l’APTUF en manifestation à Lahore pour leurs revendications (24 novembre 2011) Chaque jour, la répression s’accroît, visant particulièrement les syndicats affiliés à la All Pakistan Trade Union Federation (APTUF) ! Les travailleurs de la filiale pakistanaise de la compagnie Escort Meter Works, dont le syndicat est affilié à l’APTUF, ont manifesté devant le siège de la compagnie. Le lock-out illégal de l’usine qui frappe les travailleurs depuis un an a causé la perte de leur emploi pour ces 300 travailleurs.Après quatre heures de manifestation, la direction a organisé une réunion avec les responsables syndicaux, et la secrétaire générale de l’APTUF, Rubina Jamil. Cette réunion s’est tenue en présence d’un représentant du ministère du travail. Les chaînes de télévision étaient également présentes, afin d’informer le public sur les suppressions d’emplois organisées par la direction et les capitalistes. À la suite d’une longue discussion, il a été décidé que vendredi 17 mai se tiendrait une réunion avec les représentants syndicaux, la direction et les propriétaires de l’usine. Ces 300 travailleurs ont reçu leur dernier salaire en juin 2018. Ces travailleurs ont faim. Leurs enfants ne vont plus à l’école. L’APTUF lance une campagne pour mettre un terme à l’agression contre ces travailleurs, qui sont par [...]

Succès du rassemblement internationaliste à Strasbourg L’APPEL DE STRASBOURG – 11 mai 2019

2019-05-20

Succès du Rassemblement internationaliste à Strasbourg, le 11 mai 2019. Nous, 600 travailleurs, militants ouvriers et jeunes venus d’Allemagne, de Belgique, de France, de Grande-Bretagne, de Grèce, de Hongrie, d’Irlande, d’Italie, du Portugal, de Roumanie, de Suisse et de Turquie réunis à Strasbourg ce 11 mai 2019, face au « Parlement » européen*, nous déclarons :  Cette Europe n’est pas la nôtre !  Comme nous l’avons dit à la Conférence ouvrière européenne (Paris, 12-13 mai 2018), c’est l’Europe du grand capital et de la guerre. C’est l’Europe des privatisations, de la précarité, de la chasse aux immigrés et de la répression ! C’est un instrument au service des puissants, les grandes multinationales, l’administration américaine et son bras armé, l’OTAN !  Du nord au sud, de l’est à l’ouest du continent, tous les travailleurs en ont fait l’expérience : quelle que soit la couleur politique des gouvernements – qu’ils se disent de « gauche », de droite, d’extrême droite, « populistes » ou de grande coalition – ils mettent en œuvre les plans et mesures exigés par les institutions de l’Union européenne, ce qui aboutit à ce que dans tous les pays se mènent les mêmes politiques anti-ouvrières et antidémocratiques.  Réunis quinze jours [...]

1er Mai 2019 : une et une seule classe ouvrière

2019-05-11

Le 1er mai est, depuis le congrès de l’Internationale ouvrière de 1889, la journée internationale de lutte des travailleurs, en hommage aux martyrs de Chicago, ces ouvriers américains exécutés pour avoir combattu pour la journée de huit heures. Cent trente ans plus tard, c’est contre le même système capitaliste, fauteur de guerre et d’exploitation, que, dans le monde entier, les travailleurs se mobilisent ce jour-là, avec leurs organisations et sous le même drapeau rouge, pour leurs revendications. Nous remercions chaleureusement les correspondants du Comité ouvrier international dans vingt-cinq pays, qui ont permis de réaliser ce reportage. Le reportage international est [...]

BRÉSIL « Lula est un prisonnier politique »

2019-05-09

La Lettre d’information du Comité Lula Livre* de Paris publie un entretien avec André Machado, président du comité de ville du Parti des travailleurs (PT) à Curitiba (État du Paraná), la ville où Lula est emprisonné depuis plus d’un an.  Que s’est-il passé à Curitiba le 7 avril, un an après que Lula a été jeté en prison ?  Ce jour-là, 10 000 manifestants venus de différentes régions du Brésil ont participé à un meeting politique sur le campement permanent « Vigilia Lula Livre », devant le siège de la police fédérale où Lula est emprisonné. Les dirigeants du Parti des travailleurs (PT), du Parti socialisme et liberté (PSOL), du Parti communiste du Brésil (PCdoB), du Parti de la cause ouvrière (PCO), en deux mots, les partis se réclamant de la classe ouvrière, étaient présents. Des dirigeants syndicaux et d’organisations populaires y ont également participé. C’était une démonstration d’unité et de solidarité. De tels rassemblements ont eu lieu dans de nombreuses régions du monde.  Quelles sont les prochaines étapes du combat pour la libération de Lula ?  Lula est un prisonnier politique et son incarcération avait comme objectif de l’empêcher de remporter l’élection présidentielle. Par conséquent, la lutte pour sa libération est [...]

“Les falsifications n’ont pas leur place dans le mouvement ouvrier” (suite)

2019-04-27

Nos deux précédentes lettres ont publié la liste de 480 militants ouvriers de toutes tendances de 39 pays se solidarisant avec la lettre de mise au point de Daniel Gluckstein, directeur de publication de La Tribune des travailleurs, contre la campagne de falsification dont l’hebdomadaire du POID (France) est l’objet de la part d’un dénommé Benoît Lahouze, affirmant agir au nom d’un « Comité européen de correspondance »*. La mise au point de Daniel Gluckstein affirmait, le 16 mars, que « le point de vue de chacun sur les questions politiques relève de la libre discussion, nécessaire dans le mouvement ouvrier. Mais les méthodes de la falsification, du mensonge, de l’amalgame n’y ont pas leur place et doivent être rejetées. » Les messages de soutien ont continué à arriver de France et du monde entier. * Dont les initiateurs sont le député de La France insoumise Alexis Corbière, le syndicaliste Patrick Hébert et le rédacteur d’Informations ouvrières Jérôme Legavre. Les signatures reçues cette semaine (toutes à titre [...]

BOLIVIE En octobre prochain la Bolivie élira son président

2019-04-27

Evo Morales a remporté les élections présidentielles en 2005, 2009 et 2014. Cependant, avec la politique interventionniste de l’administration Trump en Amérique latine, il est de plus en plus à craindre que la Bolivie soit maintenant dans la ligne de mire.  L’action du président Morales a eu pour objectif la reconquête des richesses boliviennes, comme le pétrole et le gaz naturel, accaparées par des sociétés étrangères, gagnant ainsi 30 milliards de dollars en 10 ans, réinvestis dans le développement du pays, contre les 2,5 milliards des 10 années précédentes marquées par une politique néo-libérale. Chef de file en Amérique latine, l’économie bolivienne a connu une croissance de 4,4 pour cent en 2018, selon l’ONU.  La proportion de la population vivant dans l’extrême pauvreté a été réduite de près de 40 à 17 pour cent, des millions de personnes ont bénéficié de l’amélioration des services publics de santé, d’approvisionnement, d’enseignement ainsi que d’un vaste programme de logement public. De toute l’histoire de la Bolivie, aucun autre gouvernement n’a mieux fait pour redonner sa dignité à la majorité de la population autochtone, y compris par la réappropriation des terres que s’étaient illégalement appropriées de grands propriétaires terriens. La Bolivie est désormais en [...]

ALGÉRIE Paroles d’ouvriers : « L’UGTA appartient aux travailleurs, pas aux affairistes ! »

2019-04-27

Reportage exclusif paru dans Minbar El Oummel (Tribune ouvrière, n°11 du 22 avril) sur le rassemblement du 17 avril devant le siège de la centrale syndicale UGTA. Des milliers de travailleurs ont répondu présent à l’appel national à la mobilisation lancé par les syndicalistes « libres », pour « libérer l’UGTA », « assainir la centrale syndicale » et « redonner la parole à la base en chassant la direction illégitime et corrompue représentée par la personne de son secrétaire général ». Des milliers devant les portes de la centrale syndicale protégée par trois rangs de policiers anti-émeute.  Travailleurs et syndicalistes ont fait le déplacement depuis Bejaïa, Tizi-Ouzou, Tlemcen, Constantine, Oran, Aïnt Temouchent, Biskra et Saïda. Dès 9 h 30, les slogans du mouvement populaire ont été repris par les travailleurs particulièrement « Qu’ils dégagent tous ! », ainsi que des mots d’ordre d’inspiration marocaine et tunisienne .  Les banderoles portaient les noms des entreprises publiques et privées, des sections syndicales « libérées ». Il y avait notamment la section locale UGTA de Kherrata où, le 16 février, une première manifestation monstre donnait un premier signe du refus du peuple du cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Les banderoles portaient des slogans [...]

“Les falsifications n’ont pas leur place dans le mouvement ouvrier” (suite) Signatures de militants français

2019-04-22

Le numéro 119 de notre Lettre d'information du COI a publié la liste de 243 militants ouvriers de toutes tendances de 39 pays se solidarisant avec Daniel Gluckstein, directeur de la publication La Tribune des travailleurs, contre la campagne de falsification. Nous publions cette semaine la liste des 237 militants de France qui affirment : « La falsification n’a pas sa place dans le mouvement ouvrier». [...]