FR

PAKISTAN APTUF (All Pakistan Trade Union Federation) La décision prise par l’Inde de révoquer l’article 370 n’est rien d’autre qu’un chapitre de plus dans la longue histoire d’oppression impérialiste subie par le Cachemire

2019-09-13

L’All Pakistan Trade Union Federation (APTUF) a tenu un meeting de protestation pour la libération des habitants du Cachemire des attaques du parti extrémiste le BJP. Ce sont plus de 500 travailleurs qui se sont réunis pour lancer des slogans contre les exactions perpétrées par le gouvernement Modi à l’encontre des femmes, des enfants et des jeunes du Cachemire avec son décret surprise qui met fin à l’autonomie accordée aux États du Jammu et du Cachemire en échange de leur adhésion à l’union indienne après l’indépendance en 1947.  Madarpur, août 2015, après des tirs de mortier S’adressant aux travailleurs rassemblés, Rubina Jamil, Anwer Gujjar, Mirza Zafar, Malik Humanyun, M. Ilyas, Saeed Gujjar, Ashraf ont affirmé notre protestation et notre condamnation des autorités indiennes qui ont établi un véritable état de siège sans précédent dans la région en coupant toutes les communications, en restreignant la liberté de mouvement et en mettant des figures politiques connues du Cachemire en résidence surveillée.  La décision du gouvernement de révoquer l’article 370 de la constitution de l’Inde qui assurait à l’État à majorité musulmane sa propre constitution et son indépendance dans tous les domaines sauf les affaires étrangères, la défense et les communications, est sans aucun doute la [...]

AZANIE Xénophobie : l’aboutissement d’un nationalisme obtus – Journal Black Republic

2019-09-13

Dans l’éditorial du N° 10 de Black Republic de juin 2018 nous posions la question « Jusqu’où est-on prêt à aller dans la barbarie ? », en référence aux migrants qui quittent leurs États ravagés par la guerre en Afrique et au Moyen Orient pour se rendre en Europe. À cette époque, la Méditerranée était devenue un cimetière pour les émigrants.  Les catastrophes dans d’autres régions d’Afrique ravagées par les guerres et les sécheresses ont également obligé ces populations à émigrer vers l’Afrique du Sud/ Azanie. Ce qui nous amène à l’état d’esprit qui prévaut depuis quelques semaines en Afrique du Sud/Azanie. Et la même question se pose : « Jusqu’où est-on prêt à aller dans la barbarie ? »  Cette situation ne date pas d’hier mais dure depuis de nombreuses années.  Nous nous élevons avec force contre toutes les attaques contre les immigrants qui se déroulent dans notre pays. Nous comprenons aussi que c’est l’état d’extrême pauvreté qui rend les populations déshéritées sensibles aux manipulations de leurs dirigeants.  On a ancré dans l’opinion le sentiment que ce sont les 9 dernières années du pouvoir de Zuma qui sont responsables des maux dont souffrent les citoyens d’Afrique du Sud et [...]

ALGÉRIE Oui à l’Assemblée  constituante souveraine ! Non à l’élection présidentielle !

2019-09-07

Entretien avec Abdelkader Bentaleb, militant du Comité d’organisation des socialistes internationalistes d’Algérie (COSI). Le dernier numéro de votre publication, Minbar el Oummel, affirme que l’alternative est « élection présidentielle ou Assemblée constituante ». Pourquoi ?  Le chef d’état-major, qui exerce le « pouvoir réel », vient d’annoncer que l’élection présidentielle sera fixée « au plus tard le 15 septembre ». Il peut compter sur le soutien du « panel » de personnalités qu’il a désigné pour le « dialogue ». En outre, le 24 août, l’essentiel des organisations et partis du pays, regroupés dans trois alliances distinctes (la « société civile », les « Forces du changement » et le « Pacte de l’alternative démocratique ») ont mis en place un comité de liaison qui a pour objectif d’harmoniser leurs feuilles de route « pour sortir de la crise ».  La seule voie contre ces « solutions » préservant le régime serait l’élection immédiate de l’Assemblée constituante souveraine. Mais cette issue est obstruée par la participation très active au processus de « dialogue » avec le régime, tant des organisations syndicales (notamment celles regroupées dans la Confédération syndicale autonome, CSA), que de partis se réclamant des travailleurs.  Pourtant, la détermination du peuple algérien est intacte, et ses aspirations réitérées chaque vendredi : « Système, dégage ! », « La parole au peuple ! », « Non au [...]

MAROC Après la mort tragique de 8 personnes à Taroudant Catastrophe naturelle ou politique ?

2019-09-07

Dans ce pays, les pauvres gens, souvent les jeunes perdent leur vie à chaque fois qu’il y a inondation, tremblement de terre, … à chaque fois qu’il y a un incident ou une catastrophe « naturelle ».  S’agit-il vraiment de catastrophes naturelles ou plutôt de catastrophes politiques ?  Après quelques semaines de la mort tragique de plus de 40 jeunes candidats à l’immigration « clandestine » dans la mer de Kenitra, c’est le tour cette semaine d’une autre tragédie (naturelle) dans la région de Taroudant au sud du pays qui a causé la mort d’au moins 8 personnes et fait plusieurs disparus.  La colère règne dans toute la population !  En effet, ce mercredi 28 août 2019, une crue subite d’une rivière a entraîné la mort d’au moins sept personnes (huit selon les dernières informations) et plusieurs disparus, d’après les autorités locales. Un incident survenu dans la commune d’Imi Ntiyaret, dans le douar de Tizert, province de Taroudant (Sud) en fin de journée, alors que plusieurs familles étaient rassemblées aux abords d’un stade construit sur le lit de la rivière, annonce l’agence de presse MAP.  Parmi les victimes du drame, figure un jeune de 17 ans. Toujours d’après la MAP, [...]

INDE « Les Cachemiris doivent voir rétablis leurs droits légitimes » Une lettre de Nambiath Vasudevan

2019-08-31

Une lettre de Nambiath Vasudevan, militant syndical et coordinateur du Comité international contre la guerre et l’exploitation, pour l’Internationale ouvrière (COI). Le Cachemire a été intégré à l’Inde par le traité d’accession à l’Union indienne signé par celui qui était alors Prince du Cachemire et le gouvernement indien. L’Inde a accepté que le Cachemire bénéficie d’un statut particulier, qui a été garanti par l’article 370 de la constitution indienne. Le 5 août dernier, ce statut particulier a été abrogé par une loi du parlement, le gouvernement prétendant que, puisque l’Assemblée législative avait été dissoute il y a quelques mois, révoquer l’article 370 était un droit inhérent au parlement. Ainsi la suppression du statut spécifique n’a pas été validée par le peuple du Cachemire ni par ses représentants élus, contrairement à ce que stipule la constitution.  L’abrogation soudaine de l’article 370, rappelant l’état d’urgence imposé en 1975, a fait craindre à tous les partis politiques — excepté le BJP — que si le parlement fait ainsi usage de son pouvoir de façon autoritaire, tout autre État de l’Inde peut être rétrogradé au rang de territoire de l’Union, ce qui signifierait la mort du fédéralisme.  L’Inde est une union d’États. Le Cachemire [...]

PAKISTAN « Les syndicats doivent jouer pleinement leur rôle dans la syndicalisation des ouvrières à domicile » Un article de Samina Fayyaz, co‑secrétaire, syndicat des travailleurs à domicile

2019-08-31

Les femmes qui travaillent à domicile connaissent une situation très difficile. Des centaines d’entre elles sont occupées à des travaux de type industriel chez elles, rémunérées à la pièce dans un cadre informel. Les tâches sous-traitées aux femmes comprennent la fabrication de bracelets, de vêtements, d’emballages, de jouets en plastique, peuvent concerner la broderie la couture ou la cordonnerie… et aussi le conditionnement et la finition des batteries. Cela fait des années qu’elles se battent pour leurs droits.  Les organisations de femmes et les syndicats doivent organiser et mobiliser ces femmes de sorte qu’elles fassent savoir que le travail qu’elles fournissent n’est pas reconnu. Mobilisons-nous et luttons afin de contraindre le gouvernement à faire des lois pour les ouvrières à domicile.  Le gouvernement provincial du Sindh a adopté une loi permettant qu’elles aient droit aux prestations de la sécurité sociale. C’est un pas dans la bonne direction, mais la seule façon de garantir l’application réelle de cette loi, c’est que les organisations syndicales et les syndicats des ouvrières à domicile jouent effectivement leur rôle, en menant des discussions avec le ministère du Travail, en rédigeant leurs revendications concernant l’application de cette loi et en informant les ouvrières de leurs droits.  [...]

CHINE « La grève comme un moyen efficace d’imposer un changement social » La parole à Ming Lam, responsable aux relations internationales de la Hong Kong Confederation of Trade-Unions (HKCTU)

2019-08-17

La situation actuelle découle de la volonté du gouvernement de ne pas répondre aux revendications de la population, et notamment de ne pas retirer le projet de loi d’extradition. A partir de là, des citoyens ont appelé à l’organisation d’une nouvelle grève générale. Étant la plus importante confédération syndicale indépendante, l’HKCTU a totalement soutenu cet appel. Le 5 aout, nous avons appelé tous nos syndicats et nos adhérents à organiser la grève.  Il y a eu 7 rassemblements: environ 350 000 travailleurs étaient en grève. 290 000 ont participé aux manifestations.  Le syndicat de l’aviation civile a organisé la grève. Plus de 200 vols ont été annulés. Les syndicats des services sociaux, des conducteurs de bus, des enseignants, ont appelé à la grève. Comme celui des agents du métro. Sept des neufs lignes du métro de Hong Kong ont été paralysées par les actions des manifestants mais aussi des travailleurs en grève. Même le syndicat de Disneyland HK a réussi à provoquer des interruptions de services.  C’est la première grève politique depuis bien des années Beaucoup de travailleurs du rang ont fait grève ou arrêté le travail. Et c’est un important succès. Cela a mis une pression importante sur le gouvernement [...]

ÉTATS-UNIS Appel pour la libération de tous les prisonniers politiques en Algérie (actualisé le 8 août 2019)

2019-08-17

Depuis près de six mois, dans tout le pays, les Algériens sont descendus par millions pour manifester dans la rue et exprimer leur profonde aspiration au changement en scandant : « Système dégage ! Peuple souverain ! ». La mobilisation prenant de plus en plus d’ampleur, la répression s’est accentuée contre les militants de toute tendance politique.  Dans notre premier appel du 3 juin 2019 pour « la libération de tous les prisonniers politiques » [Cf la première liste de signataires ci-dessous], nous avons attiré l’attention sur le cas de trois victimes de la répression :  • Kamel Eddine Fekhar, militant pour la défense des droits du peuple mozabite (berbère) qui vit dans la région d’Algérie au nord du Sahara, décédé en détention le 28 mai après plus de cinquante jours de grève de la faim.  • Hadj Ghermoul, militant du Comité national de défense des droits des chômeurs, il fut le premier à brandir une pancarte qui où l’on pouvait lire : « Non au cinquième mandat [de Bouteflika] ! ». Il a été libéré le 20 juillet après avoir purgé une peine de six mois de prison.  * Louisa Hanoune, Secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), détenue dans le [...]

GRÈCE Élections : une victoire à la Pyrrhus pour la droite de Nouvelle Démocratie

2019-07-13

Des retraités manifestent à Athènes contre la baisse des pensions. Kyriakos Mitsotakis et son parti de droite Nouvelle Démocratie (ND) pourront gouverner seuls grâce au bonus accordé au parti arrivé en tête du premier tour des élections législatives, ce 7 juillet. ND obtient en effet presque 40 % des suffrages exprimés (et 158 députés sur 300). Le taux de participation est de 58 %, c’est-à-dire inférieur à celui des élections européennes de mai dernier. Mitsotakis a, pendant les dix semaines de sa campagne, multiplié les promesses électorales en direction de la « classe moyenne » (notion utilisée jusqu’à plus soif pour ne pas parler de classes sociales !) : attirer plus d’investissements, accélérer les privatisations, encourager l’entreprenariat.  De nombreuses discussions ont eu lieu ces dernières semaines autour de la question : faut-il voter Tsipras pour barrer la route à Mitsotakis ?  Le gouvernement Tsipras a pris récemment plusieurs mesures pour soulager la misère de certaines couches de la société : l’accès à l’hôpital même pour ceux qui n’ont pas d’assurance santé, la baisse des cotisations des travailleurs indépendants qui ont été menés à la ruine par centaines de milliers, la promesse d’embaucher 5 000 enseignants dans les prochaines années et [...]

Le traité de libre-échange Union européenne-Mercosul : Une menace contre l’environnement et les droits sociaux

2019-07-13

Le traité de libre-échange annoncé récemment par les gouvernements du Mercosul (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) et l’Union européenne (UE) durant la réunion du G20 au Japon aura un effet dévastateur sur les industries du Cône Sud en même temps qu’il augmentera les possibilités de délocalisation de l’industrie européenne.  Selon ce traité, qui doit encore être ratifié dans un délai de cinq à dix ans par les Parlements des pays d’Amérique du Sud et ceux des pays membres de l’UE, ces pays entreront dans le bloc Mercosul-UE sans payer aucun impôt d’importation. Cela concerne l’industrie automobile (aujourd’hui 35 %), les pièces détachées (actuellement taxées de 14 % à 18 %), les équipements industriels (de 14 % à 20 %), les produits chimiques (jusqu’à 18 %), les industries textiles (jusqu’à 35 %) et pharmaceutiques (14 %).  De plus, les industriels européens introduiront, sans barrières douanières, des produits agroalimentaires sophistiqués comme le vin (aujourd’hui taxés à 27 %), les chocolats (20 %), les alcools (20 à 35 %), les fromages (28 %), les biscuits (16 à 18 %), les poissons en boîte (55 %) et même les boissons non alcoolisées (20 à 35 %).  Il en ira de même pour le secteur des [...]