URGENT

FR

FRANCE Meeting international contre la guerre Ni Poutine, ni Biden, ni Macron !

2022-10-29

Il n’est pas encore 14 h 30, à l’entrée de l’Espace Charenton dans le 12e arrondissement de Paris, que déjà des centaines de travailleuses, travailleurs, militants et jeunes se pressent pour entrer dans la salle. Beaucoup sont venus en groupe, en train et en bus depuis la province ou la banlieue parisienne. Ils seront finalement 1 800 à prendre place dans la salle où se déroule le meeting international contre la guerre et l’exploitation, convoqué il y a quelques mois par le Parti ouvrier indépendant démocratique.

De nombreux jeunes, dont c’est parfois le premier meeting, y participent. Un meeting, rappellera Daniel Gluckstein en conclusion, intégralement autofinancé par le soutien – euro par euro – que lui ont apporté les travailleurs, tout comme le sera la conférence mondiale contre la guerre et l’exploitation, pour l’Internationale ouvrière et la rencontre internationale de femmes travailleuses des 29 et 30 octobre.

Une garderie avait été organisée sous la responsabilité de militants animateurs, pour permettre, comme à chaque meeting du POID, aux mères de familles de pouvoir assister à cet événement. C’est dans une salle pavoisée de drapeaux rouges que Daniel Gluckstein, secrétaire national du POID et coordinateur du Comité ouvrier international contre la guerre et l’exploitation, pour l’Internationale ouvrière (COI), ouvre le meeting.

 Ni Poutine, ni Biden, ni Macron !">[...]

HONGRIE Mobilisation historique des enseignants, des jeunes et des parents d’élèves

2022-10-18

Un semestre après les élections locales, un énorme mouvement mobilisant de 30 000 à 40 000 enseignants, avec les étudiants et les parents, est en cours. Au même moment a lieu une importante grève des éboueurs.

Cela fait des années que les enseignants réclament des augmentations de salaire. Leurs salaires sont bien inférieurs au salaire moyen des autres professions intellectuelles. Les enseignants revendiquent également le droit de grève (qui a été considérablement restreint), l’amélioration de leurs conditions de travail et donc l’amélioration de la qualité de l’enseignement public.

Parmi des centaines d’initiatives, citons la lettre ouverte d’un enseignant adressée aux parents de ses élèves : « Nous ne luttons pas pour nous-mêmes, mais pour vos enfants. Si ce n’était qu’une question d’argent, nous ne nous serions pas lancés dans l’enseignement, nous aurions travaillé comme caissiers dans une grande surface. Nous faisons grève parce que nous voyons que vos enfants ne reçoivent pas une instruction correcte. Ce système n’est pas bon pour eux. »

[...]

Derrière la guerre… la guerre du gaz

2022-10-18

Huit jours avant l’invasion de l’Ukraine, le 16 février 2022, La Tribune des travailleurs publiait une contribution du militant anti-guerre américain Jack Rasmus, intitulée : « Dix raisons pour lesquelles les États-Unis voudraient que la Russie envahisse l’Ukraine ». Parmi ces raisons, Rasmus évoquait la guerre du gaz : « Le gaz russe est nettement moins coûteux que le gaz naturel acheté aux États-Unis. Depuis des années, les États-Unis font pression sur l’Allemagne pour qu’elle arrête le projet Nordstream 2 et achète du gaz naturel liquéfié aux États-Unis à des prix plus élevés. (…) Les sociétés pétrolières américaines veulent vendre leur gaz afin d’éliminer la sur-abondance de l’offre aux États-Unis. Cela permettrait non seulement de réaliser des profits en vendant davantage à l’Allemagne, mais aussi de créer des pénuries d’approvisionnement aux États-Unis, ce qui permettrait aux sociétés américaines d’augmenter leurs prix sur le marché intérieur américain. »

Sept mois après, où en sommes-nous ?

[...]

SRI LANKA  Délégation au FMI : « Nous avons été reçus, nous rendons compte de notre mandat »

2022-10-07

Le 21 septembre 2022, une rencontre a eu lieu entre des représentants du FMI à Washington et une délégation de militants des États-Unis et de France. Cette rencontre faisait suite à la réponse du bureau du FMI à Paris : « C’est Washington qui décide».
La délégation américaine était composée de Baldemar Velasquez, President, Farm Labor Organizing Committee, Executive Board member, AFL-CIO (for id only); Donna Dewitt, Past President, South Carolina AFL-CIO (for id only); Gene Bruskin, Veteran labor organizer, National Writers Union; Alan Benjamin, OPEIU 29 delegate to San Francisco Labor Council, AFL-CIO (for id only); Editor, The Organizer Newspaper.
La délégation française (qui s’était rendue au bureau du FMI de Paris cinq jours plus tôt) était composée d’André Yon, syndicaliste, membre du bureau national du POID, Jean-Pierre Barrois, enseignant du supérieur retraité, Dominique Maillot, contrôleur du travail, syndicaliste, Paul Uhalde, étudiant FJR, Phillipe Bottet, syndicaliste postier, Jean-Claude Guiguet, enseignant syndicaliste et de quatre militants sri-lankais résidant à Paris.
Le FMI était représenté par Monsieur Masahiro Nozaki, chef de la mission du FMI au Sri Lanka. [...]

FRANCE Le meeting international contre la guerre du 22 octobre se prépare !

2022-10-02

En France le POID prépare un meeting international contre la guerre le 22 octobre. Pour le préparer dans tout le pays, son journal La Tribune des travailleurs publie chaque semaine articles d’analyse et informations de l’Internationale. En décrétant la mobilisation de 300 000 réservistes pour les envoyer en Ukraine, Poutine a fait franchir un nouveau cran à la guerre. L’offensive de l’armée ukrainienne, surarmée par l’OTAN, a poussé dans cette fuite en avant le régime des oligarques corrompus qui règne en Russie. Car, en décrétant la mobilisation, Poutine fait entrer la guerre dans chaque foyer russe, provoquant l’angoisse, mais aussi le rejet de celle-ci et de premières étincelles de révolte. Avec la mobilisation, l’évocation de l’arme nucléaire et l’annexion des territoires ukrainiens qu’il occupe, Poutine franchit aussi un cran dans la généralisation du conflit. Ces provocations susciteront inévitablement en retour des provocations [...]

RUSSIE « À bas la mobilisation ! »

2022-10-02

Saint-Pétersbourg, le 21 septembre Le 21 septembre, Poutine a décrété la « mobilisation partielle » de 300 000 réservistes, envoyés en Ukraine. Faisant allusion à l’arme nucléaire, il a ajouté : « Nous utiliserons tous les moyens à notre disposition. » L’offensive de l’armée ukrainienne, lourdement armée par l’OTAN, a provoqué ce qu’attendait l’administration américaine : une nouvelle escalade vers un conflit généralisé. L’annonce de la mobilisation et sa mise en œuvre immédiate ont provoqué un tremblement de terre dans toute la Russie. Dès le 21 septembre, des appels à se rassembler ont circulé. Des milliers, peut-être des dizaines de milliers de jeunes, de femmes et de travailleurs se sont rassemblés au cri de « Non à la guerre ! ». Le site OVD-info a recensé au moins 1 386 arrestations. Reportage avec nos correspondants en Russie. Le 21 septembre, la guerre est entrée dans chaque foyer [...]

IRAN Les manifestations se radicalisent
Une correspondance d’un militant de l’Organisation marxiste (Iran)

2022-10-02

Des étudiants à Téhéran, le 20 septembre : « Chère Jina (deuxième prénom de Mahsa), tu n’es pas morte. Ton nom est devenu notre symbole » « Nous ne voulons pas mourir ! » L’Iran a de nouveau sombré dans le chaos et l’agitation. Cette explosion n’est pas inhabituelle dans la situation de ces dernières années et, une fois de plus, les rues des grandes villes se sont transformées en champ de bataille où se rassemblent ceux qui en ont assez du régime théocratique, qui veulent lutter contre la tyrannie des mollahs qui se sont emparés du pays depuis quatre décennies. La dernière série d’émeutes a été déclenchée par le décès d’une jeune femme kurde, Mahsa Amini, qui avait été arrêtée par la tristement célèbre « police des mœurs ». Elle a été hospitalisée alors qu’elle était tombée dans le coma, de toute évidence après avoir été battue pendant sa détention. Le dernier d’une longue série de violences contre les [...]

PARIS 29-30 OCTOBRE La délégation des États-Unis se présente
Voici pourquoi nous participerons aux conférences mondiales de Paris

2022-09-12

  • ▷ DESIREE ROJAS, Présidente de l’organisation Labour Council for Latin America Advancement, section de Sacramento, AFL-CIO
  • ▷ DIAMONTÈ BROWN, Présidente du syndicat enseignant Baltimore Teachers Union, Maryland 
  • ▷ MYA SHONE, Membre de la Commission nationale à l’Organisation de Socialist Organizer 
  • ▷ NNAMDI LUMUMBA, Responsable au niveau de l'État du Parti Ujima People’s Progress (UPP), Responsable d'État, Baltimore, Maryland
  • ▷ CONNIE WHITE, Avocate et militante pour la justice pour les immigrés, Oakland, California
  • ▷ LISA KNOX, Immigrant Justice Attorney and Activist, Oakland, CA
  • ▷ ALAN BENJAMIN, Comité de rédaction de The Organizer ; Membre du Comité de coordination du Comité ouvrier international (COI) 
  • ▷ NATALIA BACCHUS, Présidente adjointe exécutive du syndicat Baltimore Teachers Union, Maryland 
  • ▷ IVONNE HEINZE BALCAZAR, Membre du syndicat California Faculty Association (CFA), CSU-Dominguez Hills, California
  • ▷ NILOUFAR KHONSARI, Militante pour la justice pour les immigrés, écrivaine et avocate du mouvement
  • ▷ FERNANDO DAVID MARQUEZ,Militant étudiant, UC Riverside ; Adhérent du syndicat United Auto Workers 2865, Riverside, Californie. 
[...]

SRI LANKA Aux signataires de l’appel international de soutien au peuple du Sri Lanka

2022-09-05

"(...) nous nous adressons à vous : pouvez-vous dans vos pays respectifs organiser des délégations au Fonds monétaire international (et à ses représentations) pour exiger le retrait immédiat de ce plan, pour exiger l'annulation de la dette du Sri Lanka afin que ces sommes qui sont utilisées pour payer la dette aux institutions internationales soient confisquées pour assurer la nourriture, l'électricité, le transport, les soins, les médicaments. Cela afin que le peuple puisse vivre (...)" [...]

PAKISTAN Déclaration de la confédération All Pakistan Trade Union Federation sur le Pakistan actuellement soumis à des inondations causées par des pluies torrentielles

2022-09-05

"À ce jour, les pluies de mousson exceptionnellement abondantes qui ont déclenché des inondations soudaines dans tout le pays ont touché 33 millions de Pakistanais, endommagé près d'un million de maisons et causé la mort d’au moins 1 061 personnes (...)" Une déclaration de l'APTUF et un appel à la solidarité internationale avec les camarades. [...]