PAKISTAN La All Pakistan Trade Union Federation (APTUF) présente sa plate-forme de lutte

Le 15 février, à Lahore, la fédération syndicale organisait un meeting de plusieurs centaines de travailleurs à la mémoire du militant ouvrier, ancien dirigeant de l’APTUF, Gulzar Ahmed Chaudhary, décédé en février 2011. L’occasion pour la secrétaire générale de l’APTUF dans son discours de rendre hommage «au militant qui a passé sa vie à lutter contre les capitalistes, et aussi contre les guerres impérialistes menées en Irak, en Afghanistan et leur extension à d’autres pays. Il avait courageusement critiqué la politique pro-impérialiste du gouvernement pakistanais.»

Rubina Jamil a également dressé un tableau de la situation actuelle de la classe ouvrière, évoquant en particulier les conditions de surexploitation des travailleurs agricoles, et de ceux des briqueteries, exploitation qui frappe y compris femmes et enfants, sans système de sécurité sociale. Elle a également dénoncé la subordination du gouvernement aux exigences du FMI et de la Banque mondiale, et la répression anti syndicale. 

Muhammad Ilyas, président de l’APTUF, a soumis à l’assemblée une résolution finale en onze points, adoptée à l’unanimité : 

«1. Arrestation de Kamran Afzal, le patron de l’usine Ravi Autos, qui a fait tirer sur ses ouvriers, causant la mort de Muhammad Rizwan tandis que quatre autres travailleurs ont été blessés et sont encore hospitalisés (lire encadré),

2. Réouverture de l’usine Ravi Autos et paiement des trois mois d’arriérés de salaire aux travailleurs,

3. Arrêt du harcèlement des employés de l’entreprise Model Town Society,

4. Le gouvernement doit annuler les privatisations, 

5. Augmentation des retraites, 

6. Non à la privatisation des banques et de toute entreprise d’État, de la WAPDA (distribution de l’eau et de l’électricité), des chemins de fer et des hôpitaux.

7. Arrêt des violations des Convention 87 et 98 de l’Organisation internationale du travail (conventions relatives à la liberté de constituer des syndicats)

8. Remise sur pied de l’inspection du travail,

9. Application de la législation du travail aux ouvriers agricoles

10. Interdiction de l’emploi de main-d’œuvre précaire

11. Interdiction de toute forme de travail forcé.»

L’APTUF a organisé le 8 mars la journée internationale des femmes travailleuses. ■


Ravi Autos est une usine de sous-traitance automobile, dans la ville de Lahore, qui emploie 800 ouvriers. Les travailleurs ont constitué un syndicat, mais la direction de l’entreprise ne l’a pas supporté.
Le 17 février, les travailleurs organisaient un sit-in devant l’usine, pour la satisfaction de leurs revendications, lorsque le patron a envoyé des nervis ouvrir le feu sur les grévistes, provoquant la mort d’un ouvrier et en blessant quatre autres.
Le 18 février, tous les ouvriers ont accompagné sa dépouille au Press Club de Lahore, exigeant l’arrestation du patron de l’usine et le paiement de leurs arriérés de salaire.